Friday 19 January 06h58  Accueil   Plan du site   Liens   Contact  Admin
Etablissements hospitaliers  Mort et handicap  Notre contribution écrite dans les Dossiers de l’Obstétrique n° 329 - Juillet 2004 
De l’exceptionnel au quotidien : Le soutien d’une équipe (Editorial) Guy Austruy, formateur

En 1998 et 99, la nécessite d’améliorer l’accompagnement des familles confrontée au handicap et au deuil périnatal était explicite à l’issue d’une action - dispensée plusieurs fois - relative à l’accompagnement global des femmes et des couples pendant la grossesse et l’accouchement en Martinique.

Tant à Trinité qu’au Lamentin, lors de l’évaluation de cette première formation, les sages-femmes et le médecin disaient se sentir démunis dans de nombreux cas liés à la perte d’un enfant rêvé, d’un enfant bien portant, d’un enfant vivant. Les premiers stages sur ce thème se sont déroulés peu après à l’initiative des cadres supérieurs des maternités, des responsables de formation et des directeurs, des ressources humaines. Les bilans étaient unanimes : "Cette session concerne tous les soignants et doit, être élargie aux autres services." Compte tenu des effets positifs manifestes des acquisitions mises en œuvre par les soignants de la maternité du Lamentin, cette action a été ouverte à tous les services de cet hôpital. Elle a été ensuite initiée au sein du CHU de Fort-de-France et prochainement pour tous les autres établissements du département dans le cadre du Syndicat Interhospitalier.

La partie initiale de ce séminaire est développée sur quatre journées. Ensuite les participants appliquent, individuellement et collectivement, ce qu’ils décident de faire évoluer dans leur pratique. Enfin, ils évaluent pendant deux journées les conséquences de ce travail au sein de leur équipe et auprès des patients et de leurs proches.

Début 2003, j’ai proposé de poursuivre cette action commencée avec ces soignants et ces cadres sous une nouvelle forme. Je les ai invités à faire état de la formation et de la démarche entreprise par les services. De cette nouvelle approche, je souhaitais qu’ils relatent les conséquences singulières et communes, privées et professionnelles, observées dans les situations concernant le handicap et la mort mais aussi dans les autres activités quotidiennes de l’hôpital.

Les réponses positives et même enthousiastes lors de mes premiers contacts ont confirmé que cette idée au départ audacieuse pouvait aboutir. Toutes les personnes sollicitées ont accepté de montrer, au travers de leurs témoignages, l’efficacité d’un projet de formation pour soutenir la cohésion et la cohérence d’une équipe au travail. Quelques unes n’ont pu confirmer cet engagement pour des raisons diverses. Plusieurs articles complètent ceux des soignants pour prendre un peu de recul et élargir le débat.

Je tiens à vous remercier, vous qui avez pris le temps et l’application d’écrire, pour votre confiance et pour vos textes. Je vous remercie également, vous, mes collègues et amies formatrices, coanimatrices pour ces sessions, que j’ai embarquées sans sommation dans cette aventure.

A bientôt pour la suite.

Article paru dans Les Dossiers de l’Obstétrique / N° 329 / Juillet 2004 ... Liens vers Les Dossiers de l'Obstétrique

haut de page SPIP powered - Réalisation ©2005 SCM